Île de Cres

Dimanche 12 août : Labin et île de Cres

Le circuit à travers l’Istrie s’achève par la visite de Labin, encore une ville fortifiée. La balade à travers les ruelles médiévales nous conduisent de portes en porches et de colonnades en placettes. Il faut gravir les marches du campanile : la vue sous les cloches s’étant au-delà des îles alentours.

 

Il est bientôt l’heure de prendre le ferry de la compagnie « Jadrolinja » vers notre première île : Cres. Trois-quarts d’heure d’attente sont nécessaires à Brestova avant d’embarquer sur le bateau : c’est moins que ce que j’avais imaginé depuis la France. Une demi-heure plus tard, nous débarquons sur l’île, accablés de chaleur. Il fait 32°C.

 

 

Une vingtaine de minutes est nécessaire pour rejoindre notre hébergement, une maison située sur les hauteurs de Cres, non loin de la marina. Nous dînons sur « notre » terrasse d’où la vue est splendide sur le port de Cres, avec en prime, un coucher de soleil magique qui embrase le ciel de reflets pourpres et dorés.

 

Lundi 13 août : île de Cres

A l’assaut des petits villages de l’île !

Nous débutons par Valun, adorable petit port en contrebas d’une forte colline au-dessus de laquelle il nous faut laisser notre voiture et parcourir les rues à pied. La montée sera épuisante, surtout en pleine chaleur. En bas, de petites embarcations colorées se serrent les unes contre les autres dans le minuscule port sur lequel quelques gamins pêchent des sardines. Grimper sur les hauteurs permet d’apprécier la vue sur les maisons colorées et la belle plage aux eaux turquoises.

Un peu plus loin, Lubnice se mérite. Ce n’est qu’après un long périple sur une route particulièrement étroite, bordés de murets et sur laquelle deux voitures ne se croisent qu’au prix de beaucoup de patience et de quelques angoisses (il faut faire plusieurs fois marche-arrière pour se garer dans de petites « niches » emménagées dans les murets …) que nous atteignons le délicieux village. Perché sur un promontoire, celui-ci surplombe de 400m une splendide crique isolée dont les eaux émeraudes ne sont que rarement troublées que par quelques barques qui y accostent et qui, venant de Cres ou de Valun, évitent l’épuisante route qui serpente à travers bois et rocaille (45 min de descente et … le double pour remonter). Le beau village médiéval, dont on parcours le dédale des ruelles, parait déserté par ses dix-sept habitants qui, par cette chaleur de plomb, préfèrent profiter de la douceur de leurs maisons dont les épais murs de pierre maintiennent une bienfaisante fraicheur. Quel dommage que certaines antiques façades ait été recouvertes de crépis …

De retour à Cres, où nous retrouvons les oliviers sur les pentes rocailleuses qui dévalent en terrasse jusqu’à la mer, nous terminons l’après-midi à la plage : une heure de pédalo permettra à nos bambins de s’éclater à plonger depuis le toboggan à l’arrière de l’engin.

Mardi 14 août : île de Losinj

La longue île de Cres est relié à celle de Losinj par un étroit canal. Deux villages sont particulièrement intéressants. Mali Losinj est un joli port de pêche aux façades peintes de douces couleurs pastel. Quelques palmiers sur le quai joue à cache-cache dans la forêt des mats de voiliers endormis dans la marina. Les pêcheurs ont approvisionné depuis le matin la criée où l’on se presse au milieu des étals de mérous, de bars, de congres, de rascasses, de seiches, de calmars, de pieuvres et d’éperlans.

Un doux vent chaud vient me caresser le visage. J’ai une furieuse envie d’embarquer avec ma petite famille sur l’un de ces bateaux qui attendent paisiblement. Patience. Ce sera pour bientôt …

A quelques kilomètres de là se trouve le petit port croquignolet de Veli Losinj, minuscule écrin pour quelques barques de pêcheurs dans un décor presque surréaliste de maisons aux couleurs criardes. Nous, on adore. Passer une nuit ici doit être des plus agréable. Sur les falaises à l’entour, des ados se lancent des défis en plongeant à plus de plus de 10 mètres.  Nous suivons le chemin sur la corniche qui passe derrière l’église. Celui-ci mène au bout d’un quart d’heure à la magnifique crique de Roverska Bay où nous finissons la journée.

 

Etape précédente Galerie photos Etape suivante