Lacs de Plitvice

Jeudi 16 et Vendredi 17 août

Deux jours sont nécessaires pour apprécier pleinement les lacs de Plitvice, paysage féérique de collines boisées entourant de magnifiques lacs turquoises reliés par une série de cascades. Un circuit de 18 km permet de visiter à son rythme ce fragile écosystème. Parc national depuis 1949, le site est inscrit par l’UNESCO en 1979 au Patrimoine mondial de l’humanité.

C’est également dans le Parc de Plitvice qu’ont péri les première victimes du conflit entre Serbes et Croates en 1991. A l’été 1990, les peuples Serbes et Croates se prononcent pour l’autonomie de leurs régions. De fait, certaines municipalités de Croatie peuplées en majorités de Serbes proclament leurs rattachement à la Serbie.

C’est cette déclaration de l’hiver 1991 qui déclenchera une guerre entre les deux peuples qui durera un an, le nouvel état croate étant reconnu par l’Union Européenne le 15 janvier 1992.

Partis de bonne heure de Rab, nous sommes arrivés suffisamment tôt pour profiter d’une première après-midi de visite des lacs. Notre promenade commencera par les lacs supérieurs. Un petit train nous amène de l’entrée jusqu’au départ du circuit. De là, un réseau de passerelles permet de longer les lacs, au milieu des roseaux, et de suivre les petits cours d’au qui les alimentent. Il est rare de trouver une eau de lac aussi claire et transparente, permettant d’apprécier la riche flore des fonds et les poissons qui y vivent. Les lacs sont séparés par plusieurs barrières de dolomies tapissées de mousses et d’algues qui retiennent le carbonate de calcium de l’eau qui s’engouffre à travers la roche. Les couches de plantes encroutées par le dépôt calcaire s’empilent, finissant par former des barrières de travertin qui donnent naissance aux chutes d’eau. Le chemin est ainsi ponctué de délicates cascades au doux voile de pluie, dignes des meilleurs comptes de fées.

Le lendemain, nous sommes là dès l’ouverture du parc. Une délicate brume s’élève des eaux à mesure que celles-ci sortent de la torpeur de la nuit : le spectacle des premiers rayons de soleil dans cette vapeur éphémère est tout simplement magique.

Nous consacrons cette matinée à l’exploration de la deuxième partie du parc : les lacs inférieurs. Nous embarquons dans un petit bateau électrique qui nous fait remonter le lac Kozjak jusqu’à l’entrée du circuit. Cette partie du parc présente plus de cascades que la première. On rencontre ainsi assez rapidement la plus haute, Veliki Slap (78m, la plus haute de Croatie), qui bénéficie d’un très bon éclairage le matin. En prenant un peu de hauteur, un chemin en corniche permet d’avoir une vue plongeante sur une partie des lacs et des passerelles : on assiste alors à un concert de vert saisissant.

 

En fin d’après-midi, fourbus mais enchantés d’avoir vu tant d’extraordinaires beautés naturelles, nous regagnons notre hôtel, charmant chalet fleuris semblant tout droit sorti des alpages, situé à Jezerce.

 

Etape précédente Galerie Photos Etape suivante