Parc national de la Krka

Mardi 21 août

Prendre le premier ferry quittant Dugi Otolk à l’aube est l’occasion d’assister à un spectacle féérique de couleurs orangées sur l’eau et dans le ciel. Le mélange des couleurs de l’aube est purement magique, ce à quoi vient s’ajouter quelques barques de pêcheurs glissant sur l’onde rougie, parée de brume. Ravissant !

Avant de quitter Zadar, où nous accostons de très bonne heure, nous faisons un détour du côté de l’Orgue Marin, système unique au monde de tuyaux et de soufflets installé dans les marches, sur le quai, et qui, s’enfonçant dans la mer, produit des soupirs mélancoliques au gré des appels d’air créés par le ressac. Il s’en dégage un son hypnotique très surprenant.

 

 

 

Nous nous dirigeons ensuite vers le Parc national de la Krka que nous atteignons peu après l’ouverture.

Le parc est un cadre fabuleux avec de splendides chutes d’eau issues du même phénomène géologique que celui des lacs de Plitvice : l’encroutement des mousses et des algues qui emprisonnent le carbonate de calcium de l’eau en formant des barrières de travertin.

Le bateau se prend à l’entrée du parc, à Skradin, et nous transporte en 45 min jusqu’aux chutes de Skradinski Buk. Longues de 800m, elles atteignent une hauteur de 46m et descendent en une succession de 17 cascades.

 

Des moulins à blé fonctionnaient sur ces berges. Le lieu est vraiment féérique. La baignade étant autorisée dans le premier bassin, au pied de la plus tumultueuse et la plus impressionnante des cascades, il y a rapidement foule après l’ouverture du parc : c’est la raison pour laquelle il faut vraiment arriver tôt.

Une succession de passerelles permet de remonter la rivière et passer devant les différentes cascades qui jalonnent le parcours. Au sommet, on peut prendre à nouveau un bateau pour découvrir la deuxième partie du site, le lac Visovac en amont des cascades. Nous accostons tout d’abord sur un petit îlot au milieu du lac, afin de visiter un charmant petit monastère franciscain où les moines vivaient en ermites. Mais au moment de reprendre le bateau, oh surprise, un avion jaune surgit de derrière la montagne et descend vers nous en piqué ! On s’aperçoit alors qu’il s’agit d’un canadair venu faire provision d’eau dans le lac. Quelle chance de voir ce monstre à la manouvre à quelques mètres de nous …

 

 

 

Nous reprenons ensuite notre bateau pour terminer la balade aux chutes de Roski Slap d’une hauteur de 27m.  Une petite halte nous permet de nous baigner à proximité de ces chutes.

De retour à Skradinski Buk, le retour sera plus sportif car … nous ratons d’une minute le dernier bateau pour revenir à Skradin ! C’est donc à pied que la petite famille parcourra les 4 km pour arriver à notre hôtel … C’est dans ces occasions que l’on mesure la force mentale et la cohésion de notre petite « troupe » : personne n’a bronché et, malgré une journée de marche dans les jambes, cette heure supplémentaire s’est passé dans la bonne humeur, égayée par les chants de nos joyeux bambins ! Que du bonheur.

 

Etape précédente Galerie Photos Etape suivante