Le Mont Batur

Depuis sidemen, nous partons explorer la région du mont Batur via Rendang et Suter. Les routes sont fréquemment encombrées de camions transportant de la terre que des familles habitant les pentes du mont trient et tamisent au bord des routes pour en faire une matière première au ciment de construction des habitations. La vue sur le mont et le lac Batur depuis Penelokan est magnifique. Nous avons la chance que le mont et son cratère soient dégagés. Un peu plus loin, les statues du temple du village de Batur semblent plus vraies que nature.

Nous explorons les abords du lac jusqu’au village de Songan et son Pura Ulun Danu aux 3 jolis merus. Un groupe s’entraine à jouer du gamelan, ce xylophone au son caractéristique de la musique lancinente de l’île.

Puis nous allons nous baigner dans les sources chaudes du village de Toya Bungkah. La journée du lendemain a commencé tôt (du moins pour Emmanuel) : réveil à 3h pour l’ascension du mont Batur (1 717m). C’est un pari assez hazardeux car, bien que le paysage soit superbe depuis le sommet (lever de soleil avec en toile de fond le mont Agung à 3100m et l’île de Lombok ainsi que tour du cratère), celui-ci est souvent dans la brume le matin. Et bien çà n’a pas loupé … Mon guide sollicité depuis la veille vient me chercher à l’hôtel à 4h du matin, et nous voilà partis tous les 2 sur sa moto à travers les rues du village pour aller prendre un premier café avant de commencer la montée. Le chemin de rando est superbe, altenant des passages en corniche, passage dans la lave solidifiée (plusieurs erruptions « récentes » 1963, 1977, 1999, 2000) traversée de forêt alpine), et petites haltes dans des maisons de forestiers. Nous parvenons au sommet à 6:00, après 1h30 de montée assez raide.

Là haut, notre guide prépare notre petit déjeuner : oeufs et bananes cuites en 10 minutes dans les trous du sol d’où sortent d’inquiétantes fumerolles : le volcan est encore très actif. Par contre, et pour une fois, point de photo du lever de soleil vous n’aurez : purée de pois certes peu épaisse (le ciel bleu est très proche), mais brume tout de même ! Nous redescendons ensuite à travers les champs de lave (je vous passe les magnifiques points de vue … que je n’ai pas vus). La brume se disperse enfin et laisse entrevoir de superbes échappées vers le lac Batur et les montagnes alentours.

 

Etape précédente | Galerie Photos | Etape suivante