Indonésie – Ubud et sa region

C’est avec un pincement au cœur que nous laissons Cristina et Mario dans leur petit paradis à Temple Lodge.

Alam SariAprès un dernier plongeons dans cette magnifique piscine, nous reprenons la route, aujourd’hui seuls au volant. Circulation dense pour sortir de la presqu’île de Bukit, beaucoup de motos (très peu de balinais ont une voiture, le salaire mensuel  moyen étant de 60 €), puis routes de campagne très étroites.  La conduite à gauche d’un monospace n’est définitivement pas simple sur de si petites routes.

Nous arrivons finalement à notre deuxième étape où nous allons séjourner quatre jours : Alam Sari Hotel, à 10 km au nord d’Ubud, près du village de Keliki, au milieu d’une végétation particulièrement luxuriente et de verdoyantes rizières (le riz se récolte 3 fois / an et la prochaine récolte est prévue fin août, avant le début de la saison des pluies). Et là, très agréable surprise, le responsable de l’hôtel se confond en excuses car ils auraient eu un problème sur la suite familiale que nous avions réservée : ils nous ont donc sur-classés vers la villa de l’hôtel, soit 360 m2 rien que pour nous (dont 30m de façade « ouverte » directement sur la forêt) et une pièce à vivre très  joliment meublée : un autre petit paradis !danses balinaises

Le lendemain matin, nous retrouvons notre chauffeur, Andy, pour une découverte des danses balinaises, et plus particulièrement le barong, lors d’un spectacle qui se tient ce matin dans le village de Batubulan, à 1h de route d’Ubud. Le Barong est une créature mytique représentant le Bien et les Forces de la Terre. Opposée à celui-ci est la Rangda, Reine des Sorcières, qui représente le Mal. Les Balinais croient que le Bien et le Mal co-existent (c’est notamment pourquoi ils drapent de couleur claire -blanche ou jaune- leur statues faites en tuf volcanique noir). Pour les Balinais, il n’y a jamais de vainqueur et de vaincu entre le Bien et le Mal (l’opposé de « good » n’est pas « bad », mais « not so good ») : il en va de même pour cette danse.

batikPuis nous remontons vers le Nord et traversons plusieurs villages d’artisans, chaque village étant spécialisé dans le travail d’un matériau. C’est le cas notamment pour la sculpture de divinités dans le tuf volcanique ou pour la confection de Batik, ces pièces de tissu sur lesquelles sont dessinés des motifs, recouverts de cire puis plongés dans plusieurs bains de teinture, les parties cirées apparaissant non teintes, seront finalement trempées dans de l’eau bouillante pour éliminer la cire une fois les rizièresbains de teinture terminés.

Ensuite nous découvrons pour la première fous les rizières en terrasse lors d’un déjeuner dans un des 2 restaurants de Ceking – Tegallalang qui offre une vue imprenable sur les champs de riz.

Nous terminons cette riche journée par la visite du sanctuaire de Titra Empul , l’un des plus sacrés de l’île, et dont leTitra Empuls sources auraient des vertus magiques. Après avoir déposés leurs offrandes aux divinités de la source, hommes et femmes se baignent, chacun de leur côté, dans l’eau des bassins où flottent des fleurs de frangipanier. C’est aussi l’occasion pour nous d’assister à une cérémonie de bénédiction des fidèles par un prêtre, comme c’est le cas trois fois par jours lors des prières. Les Balinais sont animistes, synthèse de 5 religions (musulmane, catholique, protestante, hindouiste et bouddhique) : ils croient aux divinités de la nature et pensent que chaque être vient de la Terre.

Après cette journée très instructive, nous prenons congès de notre chauffeur, andy, qui ne pourra pas nous accompagner pour le reste de notre périple, car il va dans les prochains jours être papa !

cerf-volants au marché d'Ubud

La deuxième journée à Ubud sera consacrée au farniente …

Ce matin, nous allons au marché artisanal à Ubud : nos sens sont en éveil … les couleurs des fleurs que vendent les femmes pour les multiples offrandes de la journée, les parfums des épices, les sons des gamelans, les cerfs-volants, bref, un dépaysement total. Nous ejardin zen à Ubudn profitons pour ramener quelques souvenirs …

Pour déjeuner, nous avions donner rendez-vous au Lotus Café à Sylvie, une amie de Nadine qui vit à Bali depuis 4 mois. Après avoir dégusté un délicieux Bebek Bututu (canard cuit à l’étouffée pendant 8 heures), nous visitons le temple plein de dorures qui jouxte le Café Lotus.

Nous passons ensuite l’après-midi avec Sylvie à notre hotel (avec 306 m2 de séjour, on peut recevoir dignement … )

Bon, il est temps de s’activer un peu. Après quelques photos de notre villa (on ne résiste pas), de bon matin (9h30), promenade àRizières autour d'Ubud travers les villages et les rizières environnants notre hotel : un petit 10 km jusqu’à Ubud par les chemins de traverse qui nous permettent de découvrir les villages avec des enfants aux frimousses radieuses et toujours prêts à prendre la pose, spontanément (les balinais adorent se faire photographier et viennent d’eux-même vers l’objectif).

Les villages sont organisés en « cellules familliales » closes d’une enceinte dans laquelle cohabitent 4 à 5 familles, chacune dans une maison individuelle. Chaque cellule possède son propre temple, en plus de celui du village. Autour des villages, des rizières verdoyantes. On s’approche de la saison de la 2ème récolte de l’année. Et partout, même au miliSpectacle de Kecak à Ubudeu des champs, de petits temples pour implorer les divinités (celles du riz, des rivières …). Puis retour à notre hotel où, pour se détendre de nos efforts, nous profitons d’un massage balinais …

En soirée, nous retournons à Ubud pour assister à un spectacle de danseurs autour du feu (Kecak, la mort  de Kumbakarna) : sublime ! Le Kecak, ou Danse du Singe, est l’un des plus exotique art de Bali, qui regroupe musique vocale, danse et théâtre. Les chants vocaux du choeur d’homme, assi par terre, est intrigant. La complexité ainsi que les innombrables niveaux des sons « cak cak cak » est l’essence du Kecak. Ces chants accompagnent une danse sacrée dont l’intrigue est, pour nous occidentaux, parfois difficile à saisir. Qu’importe, la magie est là, envoutante …

Etape précédente | Galerie Photos | Etape suivante