Les bords de la Tamise

Saint Pancras Station … Çà y est : nous y sommes . Après 2 heures d’Eurostar (Papa, on verra des poissons par les vitres du train ?), nous arrivons à cette porte d’entrée de Londres pour tous les Européens que constitue cette gare mythique. Les anneaux olympiques nous rappellent que la capitale anglaise se prépare à l’évènement sportif suprême prévu d’ici 1 an.

Une fois sortis du train, nous filons acheter le sésame du transport londonien : la OysterCard qui nous permettra, moyennent £27 pour 7 jours de voyager de manière illimitée sur l’ensemble des transports du centre et de la proche périphérie (au moins jusqu’à Greenwich et Hampstead en Zone 2). Cette carte (plus souple que la TravelCard) permet également de bénéficier de tarifs préférentiels sur les voyages en bateaux sur La Tamise. Cette carte est consignée : ne pas oublier de se faire rembourser les £3 lorsque l’on quitte Londres. A noter que l’ensemble des transports londoniens sont gratuits pour les enfants jusqu’à 10 ans (et à £1 par jour jusqu’à 15 ans). Plein d’infos pratiques sur http://www.visitlondon.com/fr/.

 Côté hébergement, nous avions choisi un hôtel des quartiers chics, à deux pas de Eklecton Square : The Georgian House. Cette belle demeure victorienne nous a ainsi permis d’avoir une position stratégique : nous étions à 10min à pied de Victoria Station (un des principal nœuds d’interconnexion de l’Underground et des bus), mais aussi de Saint-James’s Park où il fait si bon se reposer.

Après avoir déposer nos bagages à l’hôtel, nous partons pour une première exploration de la ville. C’est avant tout la juxtaposition des s architecturaux qui frappe le visiteur à Londres. On passe des alignements des demeures victoriennes et leur façades blanches immaculées ainsi que leurs belles barrières en fer forgé aux quartier des hautes maisons en briques rouges et bow-windows à fenêtres blanches. D’autres immeubles sont aussi particulièrement étonnants, comme ces façades en damiers du côté de Vincent Street.

Un peu plus loin, la vue depuis Lambeth Bridge permet de découvrir la surprenante structure d’habitations rive droite et, à l’opposé, bien évidemment les façades si délicatement ciselées de House of Parliament, la Tour de Big Ben ainsi que celle des Archives avec laquelle je ne peux m’empêcher de trouver une ressemblance avec notre Tour Saint-Jacques à Paris. Quel bonheur de pouvoir jouir d’un aussi beau spectacle sous un magnifique soleil, pas si fréquent que cela à Londres …

Nous profitons de ce que nous soyons de ce côté de la Tamise pour jeter un œil sur le Palais de l’Archevêque de Canterburry qui aura l’honneur dans 2 semaines de célébrer LE mariage dont tout le monde parle : celui de Catherine et de William.

Notre balade se poursuit dans Saint-James Park où nos enfants découvrent avec bonheur les nombreux écureuils qui batifolent en toute liberté. A côté, le jardin paysager de Green Park est réellement magnifique et, à l’orée de celui-ci, le Palais de Buckingham est toujours aussi bien gardé.

La journée se termine devant les succulents fish & chips au Seafresh Fish Restaurant.

 

Etape précédente   Etape suivante