Pulau Kapas

La suite Hornbill à Kapas Turtle ValleyMarang Jetty est le lieu d’embarquement pour Kapas Island. Depuis Kuala Terengganu, il faut un peu plus d’une heure en taxi. Une fois à Marang, nous prenons le temps d’acheter quelques fruits au marché : mangoustans, ramboutans, bananes. Toujours aussi bons. Nous évitons les mangues dont la saison semble se terminer. La traversée en bateaLa suite Hornbill à Kapas Turtle Valleyu ne prend qu’une vingtaine de minutes.

Arrivés à Kapas Turtle Valley, nous sommes accueillis par Sylvia et Peter, charmant couple de Hollandais (décidément, ils sont partout) installés ici il y a cinq ans et qui ont construit cet hotel de 6 chalets par eux-mêmes, là où seuls régnaient la jungle et les rochers. Les chambres sont adorables, romantiques à souhait dans ce paradis pour Robinson.

NousBallet de nuages à Pulau Kapas découvrons l’île durant trois jours, y compris, bien entendu, sous la surface de la mer.

Côté terre, les quelques hébergement sur l’île apparaissent très baba-cool. C’est notamment le cas de Cap’tain Longhouse où nous déjeunons de temps en temps. Se déplacer d’une plage à l’autre est facilité par de jolis escaliers qui permettent de gravir facilement les éperons rocheux.

Côté mer, les spots de snorkelling sont particulièrement intéressants sur la plage eMagnifiques plages de Robinson à Pulau Kapasn face de notre hôtel, mais aussi sur les plages qui font face à l’îlot de Gemia Island. Là, dans les eaux turquoises et cristalines, on retrouve des girelles, des poissons-clown qui jouent à cache-cache dans les anémones, des poissons sergent-major, des poissons-perroquets, des poissons-trompette. J’ai même « joué » avec un requin de corail pendant cinq minutes : nous nous tournions autour … fascinant.

Le soir, Sylvia, excellente cuisinière, nous prépare de succulents plats malais !

 

Etape précédente   Etape suivante