Taman Negara

Canopy Walk et Bukit Teresik

Aujourd’hui, nous partons pour la jungle.

Nous embarquons de bon matin depuis Kuala Lumpur dans un bus de l’agence de voyage Han Travel pour 3 heures de voyage -presque tout sur autoroute – jusqu’à l’embarcadaire de Kuala Tembeling, point d’entrée fluvial du Parc national de Taman Negara. Là, après avoir acheté un permis pour séjourner dans le Parc, nous montons dans une pirogue pour un voyage de 3 heures nécessaire pour parcourir les 59 kilomètres de la rivière Tembeling, bordée par une jungle qui semble impénétrable tant sa densité végétale est importante, pour rejoindre le quartier général du parc à Kuala Tahan.

Là nous attend un des confortables chalets du Mutiara Teman Negara Resort.

Au programme du jour : 4 heures de randonnée dans la jungle.

Le sentier part de notre hotel. Après un copieux déjeuner, les sacs sur le dos (les doudous aussi sont de sortie), nous débutons à 8h. Dès la première demi-heure se fait sentir la chaleur moite de l’épaisse jungle. Autour de nous, la végétation luxuriante et les divers cris des animaux tropicaux nous plongent dans un dépaysement total.Il faut se méfier où l’on met ses pieds : les moussons successives ont fait resortir les racines tortueuses des fromagers centenaires. Au détour du sentier, on découvre tantôt une fougère bleue, tantôt une procession de fourmis géantes, ou encore des troncs d’arbres rongés par les termites.

Au bout de 45 minutes de marche, on arrive à l’entrée de la « Canopy Walk » : le plus long pont du monde suspendu au dessus des arbres. Ce sont ainsi 11 tronçons qui, sur un total d’un kilomètre, nous permettent de découvrir des vues fascinantes sur la jungle. Nadine a parfaitement maitrisé les balancements du pont, à plus de 50m de hauteur, quant à nos petits chats, il fallait freiner leur envie de courir sur la planche de 30 cm de large …

On découvre ainsi l’incroyable biodiversité de l’étage le plus actif de l’écosystème tropical. Sensationnel !

Puis la randonnée se poursuit pour l’ascension de Bukit Teresik, d’où l’on jouit d’une vue spectaculaire sur la forêt tropicale et sur le Gunung Tahan, qui culmine à 2187m (que l’on atteint en 9 jours de marche et 55km). Les lianes qui tombent des arbres sont réellement belles, torturées de toute part par le poids des années.

Sur le chemin du retour, nous terminons notre périple par une baignade à Lubok Simplon, dans l’eau rafraichissante de la rivière Sungai Tahan. Un petit papillon vient nous rendre visite; il semble être attiré par la couleur bleu. En revenant à notre hotel, nous trouvons de superbes plumes d’oiseau, couleur léopard : je ne sais pas de quelle espèce il s’agit, mais nous nous renseignerons . Comme nous l’avait confirmé les rangers la veille, cette randonnée ne nécessite aucun guide : le sentier est clair et sans réelle difficulté.

Après une petite sieste réparatrice, nous allons dîner dans l’un des restaurants flottants de Kuala Tahan, le Familly Restaurant : Nasi Kerabu (riz bleu avec poulet, citronelle, carottes, concombre et épices lègères), Ginger Prawn et Satay arrosé de jus de fruit frais -litchi, ananas et mangue.

 

Lata Berkoh

Aujourd’hui, c’est remontée de rivière dans la jungle sur pirogue suivi de baignade dans les cascades.

Nous avions réservé la veille, au bureau des rangers du Parc (derrière la réception du Mutiara) une pirogue juste pour notre petite famille pour remonter la rivière Sungai Tahan pendant 45 minutesA l'approche des cascades de Lata Berkoh jusqu’aux cascades de Lata Berkoh. Superbes vues de la jungle dont la végétation se reflète sur l’eau claire de la rivière. La douce lumière du jour perce par endroit les frondaisons en donnant un éclairage magique, divin.

Les cascades offrent un lieu de baignade délicieux, notamment dans les jacuzzis naturels que nos bambins adoptent bien vite. Une fois sortis de l’eau, et comme par enchantement, une dizaine de splendides papillons vient batifoler autour de nous et certains d’entre eux n’hésitent pas à se poser sur le maillot des enfants (ce qui pourrait confirmer l’hypothèse faite hier de l’attirence pour la couleur bleu). Fait surprenant, l’un d’eux expurge l’eau qu’il boit comme s’il la filtrait : il faudra que l’on se renseigne.

 

Etape précédente   Etape suivante