USA – Mono Lake – Bodie

6h ! et le bruit infernal de la douche de la chambre voisine nous réveille en sursaut. Car évidemment, les boules Quies ont quitté nos oreilles au cours de la nuit. Erreur fatale car le réveil n’en est ici que plus brutal ! Nous nous levons vers 8h et terminons de nous réveiller par quelques longueurs dans la piscine. Le vent est frais et nous fait sortir de la piscine précipitamment.

Nous partons donc ce matin en direction de Yosemite, le dernier parc national que nous visiterons au cours de ce voyage dans l’ouest américain. Sur la route, nous faisons une petite escale à Mono Lake, un parc d’état. C’est un lac salé d’où jaillissent quelques concrétions rocheuses de sel et de pierres. Mono Lake est unique au monde, résultat d’une gigantesque explosion volcanique survenue il y a 750 000 ans. Environ 600 km3 de lave jaillirent, provoquant un cataclysme assez important pour modifier le climat de la Terre pendant plusieurs années. Les structures que l’on voit aujourd’hui résultent ainsi de de la rencontre des sources souterraines chaudes riches en calcium et des eaux du lac.

Puis nous poursuivons en direction de Bodie, village fantôme de la fin du 19ème siecle. Ancienne ville  minière, elle possédait à son apogée soixante-cinq saloons et les assassinats, les fusillades, les bagarres et les hold-up étaient monnaie courante. Ses habitants ont déserté Bodie à l’épuisement du filon d’or dans les années 1930. On déambule dans un village mort où l’on peut voir la caserne de pompiers, des saloons, hôtels, église et msons d’habitations. Le village a été complètement déserté suite à des incendies ravageurs et aux pénibles conditions climatiques tant en hiver qu’en été. Un guide nous est remis à l’entrée, mais il est dommage que celui-ci ne nous décrive pas la vie des gens de ce village. Seul nous est conté le nom des gens. Nous passons environ deux heures sur le site de Bodie, très fréquenté par les touristes.

  < Etape précédente       Etape suivnte >