USA – Yosemite

Nous déjeunons tardivement sur une aire de pique-nique vers 16h, puis prenons la route de Yosemite. A la jonction, nous avons 74 miles à faire pour pouvoir rejoindre Yosemite Valley. La route de montagne sinueuse nous offre de sublimes points de vue sur des lacs de montagne, des rivières, une forêt de séquoias et des roches aux couleurs gris et blanc tout à fait superbes. La température n’est également plus la même, nous avons perdu des degrés au fur et à mesure de l’ascension.

Nous arrivons à Yosemite Valley à la tombée de la nuit et traversons Curry Village où nous avons réserver un tente pour la nuit. Nous ne nous attendions pas à ce que le village soit aussi grand. Il y a près de 800 tentes qui se succèdent les unes après les autres, c’est assez impressionnant. Notre tente se trouve tout au bout du camping, à l’opposé des douches, autant dire qu’à l’heure à laquelle nous arrivons nous n’avons même pas été voir à quoi ressemblaient les douches. Après s’être installés, nous sommes partis au centre du campement pour trouver à manger. Il est près de 9h30 et la seule boutique à donner à manger est une pizzeria. Il y a une file d’attente hallucinante car évidemment nous sommes en plein week end. Il y a beaucoup de jeunes à Yosemite, mais également des couples avec enfants.

Nous choisissons une pizza au fromage et Bacon canadien (comprendre cheddar et jambon blanc), accompagné d’une bière. Nous remarquons qu’à côté de la pizzeria, qu’un écran géant a été installé : ah ces américains en pleine nature mais qui ne peuvent se passer de leur télé. Nous nous approchons toutefois : c’est un film pédagogique sur le parc. Partout dans le parc, nous sommes mis en garde contre d’éventuelles attaques d’ours. Il est alors fortement conseillé de boucler toute forme de nourriture dans les containers métalliques mis à disposition à travers tout le campement. A l’accueil du campement, une vidéo tourne en boucle montrant comment un ours dépouille une voiture pour aller cherche le cookie oublié sur le siège arrière de la voiture. La scène est suffisamment impressionnante pour ne pas traiter ce genre de conseil à la légère ! Paranos comme nous le sommes, nous suivons à la lettre les consignes et nous nous couchons vers 23h, en mettant le réveil très tôt pour le lendemain, car une marche de 5 ou 6 heures nous attend.

Le lendemain, le réveil sonne à 5h30 … Nous n’avons pas très bien dormi car le froid nous a à plusieurs reprises réveillés. Nous avions prévu un pull éger, ce qui n’était pas suffisant. De plus, dans la tente voisine, une personne ronflait, et au loin, nous avons entendu des hurlements : peut-être un Teddy Bear en train de dévaster une tente ! Bref, nous avons beaucoup de mal à nous sortir du lit et commençons à mettre le nez dehors vers 6h. Il ne fait pas encore jour. Seules quelques lueurs nous permettent de nous diriger vers les toilettes. Le campement est de toute façon tellement encaissé dans la vallée que le soleil ne doit pas luire ici beaucoup d’heures dans la journée. Nous perdons aussi beaucoup de temps à effectuer des allers et venues entre la réception du campement pour rendre les clés de la tente, la voiture pour y déposer nos affaires et le garde-manger pour récupérer de la nourriture. Nous nous préparons, près de la voiture, lorsque nous avons l’agréable surprise de voir passer auprès de nous une horde de cerfs, qui passent tranquillement le long des voitures, broutant l’herbe qu’ils peuvent trouver. Nous ne faisons pas de bruit pour ne pas les effrayer et pouvoir les contempler à loisir. Mais ils ne semblent pas avoir peur du tout. Pour nous, le spectacle est saisissant car nous n’avons pas l’habitude d’observer du gibier d’aussi près en France.

Nous débutons la marche vers 7h30. Elle nous mènera d’abord vers une première cascade : Vernal Fall, puis vers une deuxième : Nevada Fall. La grimpée est raide mais nous avons le plaisir de pouvoir admirer les petits écureuils que nous croisons sur notre chemin, eux aussi ne sont pas sauvages du tout et osent même s’approcher de nous lorsque nous tendons la main vers eux. C’est aussi la preuve que des touristes leur donnent à manger.

Le chemin de randonnée est magnifique et nous offre de très belles vues sur les cascades, qui ressemblent de loin à des voiles de mariées. Nous grimpons
en trois heures en ayant fait de nombreuses poses pour les photos ainsi qu’une pose casse-croute et redescendons en 1h30. Au fur et à mesure que l’on redescend, nous croisons de plus en plus de monde. Nous sommes heureux de nous être levés de bonne heure et d’avoir pu profiter des animaux que nous avons croisés sur notre chemin et des magnifiques vues de la randonnée.

A la fin de la randonnée, nous apercevons une pancarte qui nous indique qu’à 1.6 miles se trouve Mirror Lake. Nous avons beaucoup de chance car une navette arrive à l’instant et nous dépose 0.6 mile plus loin face au chemin qui mène à Mirror lake. On serait bien passé de ce petit extra de 2 miles, d’autant plus que Mirror Lake est à sec ! Nous atteignons la voiture, déjeunons et quittons Yosemite car 4 heures de route nous séparent de notre prochaine étape : San Francisco.

  < Etape précédente       Etape suivnte >