Chine – le temps s’est arrêté à Pingyao

29 avril

Le temps semble suspendu à Píngyáo, une cité fortifiée intacte qui n’a guère changé depuis son âge d’or, durant la dynastie Qing, et elle possède de nombreux atouts : d’imposants remparts, des ruelles étroites, des boutiques aux devantures anciennes, une architecture traditionnelle, d’excellents hôtels et des habitants accueillants. Vous pourrez explorer la Chine de long en large sans jamais trouver son équivalent. En fait, vous ne voudrez peut-être jamais partir de Píngyáo. Inscrite au patrimoine mondial de l’Unesco, Píngyáo peut se flatter d’une histoire longue de 12 siecles ! C’est un musée de témoignages Ming et Qing à ciel ouvert, ceux-ci étant parfaitement conservés.

 

 

Reprenons, si vous le voulez bien, le fil de notre histoire de Chine là où nous l’avions laissé il y a quelques jours, au crépuscule de la dynastie des Tang (618 - 907). Après la déroute de l’empereur contraint à quitter la capitale avec sa concubine, la Chine se retrouve une fois de plus divisée entre 5 dynasties au nord et 10 royaumes au sud. C’est bizarrement pendant cette période d’une cinquantaine d’années de chaos que le pays va se révéler d’une grande créativité, inventant coup sur coup la monnaie de papier, l’imprimerie et la poudre à canon.

 

Mais bien vite un chef de guerre encore plus ambitieux que ses pairs, le général Zhao Guangyin, réunifie le pays ville par ville et se proclame premier empereur de la dynastie des Song. Cet ère qui durera tout de même trois siècles (960 – 1279) sera celle des avancées technologiques majeures, notamment avec le développement du riz à croissance rapide importé du Vietnam et des machines agricoles, mais aussi l’ère du développement de la culture avec des écoles qui fleurissent partout, et aussi celle du commerce avec l’apparition d’une classe bourgeoise marchande. L’agriculture fonctionne si bien que son organisation ne  changera plus jusqu’au XXème siècle. L’économie et la société sont ainsi restées statiques pendant un millénaire, jusqu’à la chute du dernier empereur, en 1911. Tournés vers la mer, les Chinois développent alors de nouvelles techniques de navigation comme la boussole et le gouvernail d’étambot, ce qui leur permet d’établir leurs premiers comptoirs en Asie du Sud-Est.

 

 

Tandis que l’empire étend son influence par delà les mers, des hordes de barbares envahissent les terres par le nord. En 1206, un certain Gengis Khan unifie les peuples mongoles et s’arroge le pouvoir sans partage de tous les territoires allant de l’Autriche jusqu’à la Corée. Qubilaï Khan, petit fils de Gengis Khan établit sa capitale dans l’actuel Pékin, où il fonde la dynastie des Yuan en 1271. Marco Polo, un marchand italien, arrive en Chine en 1275 et restera 17 ans à la cour de Qubilaï. Ses récits font état d’un pays merveilleux, avec des palais en or, du thé et de la porcelaine. Mais bientôt, l’occupation mongole introduit la discrimination raciale interdisant aux Chinois les postes-clé. Ceux-ci peuvent cependant se consacrer aux arts et aux lettres. C’est ainsi à cette époque que se développe l’opéra chinois ainsi que la peinture, avec cette technique si particulière où n’existe ni perspective, ni ombre portée, tout étant dans le trait qui, une fois tracé, ne peut plus s’effacer.

 

 

La dynastie Yuan sera finalement renversée en 1368 par un moine bouddhiste qui fondera à son tour une autre dynastie, celle des Ming qui durera près de trois siècles (1368 – 1644). Cette période sera celle de la mainmise de l’Etat sur la société, le commerce étant contrôlé depuis le sommet et une terrible police secrète mise sur pied pour contrôler à son tour les fonctionnaires … C’est à cette époque que fut édifiée la Cité Interdite et que de grands voyages ont permis à une importante diaspora de s’installer dans toute l’Asie du Sud-Est.

Mais tout à une fin et, cette fois, ce sont les paysans et des commerçants lourdement taxés qui, une fois soulevés, eurent raison de la dynastie Ming. Les princes mandchous, qui règnent alors sur tout le nord-est, choisissent ce moment pour attaquer. Ils franchissent sans difficulté la Grande Muraille et envahissent Pékin en 1644 et, poursuivant leur conquête, étendent les frontières de leur territoire jusqu’en Corée, au Vietnam, au Laos ainsi qu’en Birmanie. C’est une époque de censure. Les hauts postes de la fonction publique, regroupés autour de l’empereur à l’intérieur de la Cité Interdite, sont réservés aux dignitaires mandchous. Mais hors des murs, la colère gronde. La surpopulation est déjà d’actualité (300 millions de personnes en 1750), la famine commence à faire des ravages dans les campagnes. En 1850, une révolte de va-nu-pieds croyant déjà au collectivisme fera près de 20 millons de morts. Dans le même temps, l’Occident est de plus en plus attiré par la Chine, connue à travers les récits des marchands et des explorateurs. Grace à leurs comptoirs, les affaires profitent plus aux Chinois qu’aux Britaniques qui achètent en masse du thé, de la porcelaine et des soieries, à tel point que ces derniers commencent, dans les années 1770, à vendre en Chine de l’opium produit en Inde et en Afghanistan : c’est tout de suite un grand succès. Alors, pour lutter contre ce fléau, les autorités impériales détruisent 20.000 caisses d’opium entreposés dans les docks de Canton. Il n’en faut pas plus à la Grande Bretagne pour considérer cela comme un acte de guerre et d’envoyer dare dare ses troupes avides de conquêtes pour s’emparer de Canton et forcer la Chine à signer en 1842 un traité qui autorise les nations étrangères à installer des concessions dans plusieurs villes du pays comme Shanghaï, Canton ou encore Nankin. Hong Kong devient possession britannique. Quelques années plus tard, en 1900, les Boxers, une société secrète de jeunes paysans pauvres rompus aux arts martiaux, attaquent tout ce qui est européen et chrétien. Les Anglais, les Français et les Allemands envoient alors 20.000 hommes et matent la révolte.

Faisons ici, si vous le voulez bien, une nouvelle pause dans l’histoire du pays. C’est à cette époque que Píngyáo connait ses grandes heures. Ses hautes murailles qui l’enserrent ont en effet été édifiées au XIVème siècle par le premier empereur Ming. Sous les Qing, la cité deviendra capitale financière de la Chine, comme l’atteste la banque Richengchang, et le restera jusqu’à l’aube du XXème siècle.

Píngyáo est à l’image des villes ancestrales telles que l’on se les représente : rues étroites éclairées de lanternes rouges où se presse parfois une foule compacte attirée par les effluves de cette succulente cuisine relevée, comme ces délicieux « yakitori », fines brochettes de viande marinée cuites à la braise. Cà et là, jeunes et vieux disputent des parties bruyantes et animées de mah jong ou d’échecs chinois. On entre au hasard dans les cours des siheyuan traditionnelles et une bonne odeur de linge qui sèche nous chatouille les narines. Belles murailles, fières portes, nobles cours ou antiques temples sont les éléments de décor de cette charmante ville. Attention cependant de bien marcher sur le trottoir : les innombrables vélos et les triporteurs auraient vite fait de vous lâcher un gros coup de corne dans les oreilles.

Nous avions décidé de séjourner quelques jours au Yi De Hotel, très beau siheyuan construit pour un riche marchand en 1736 et rénové avec beaucoup de goût. Pourvu d’un kang traditionnel, il y a aussi un très agréable sauna dans la salle de bain. La salle de restaurant décorée avec une certaine nostalgie du luxe passé sert une excellente cuisine.

Il faut vraiment passer plusieurs jours à Píngyáo. Non seulement on tombe vite sous le charme de cette ville, mais en plus les alentours sont le prétexte à de très belles balades. C’est le cas du village de Zhangbi Cun, et son souterrain vieux de 1400 ans. Ce village est tout simplement hors du temps. Construit sous la dynastie Yuan, il est encore habité mais ne semble pas avoir bougé depuis cette époque … Un ruisseau coule au milieu des ruelles de terre battue, au milieu de bâtiments qui datent de 800 ans. Sur les bancs de pierre, vieilles et vieux se réunissent pour papoter, lorsque la chaleur retombe, ou restent tapis dans la fraicheur des murs épais de leurs habitations, à jouer aux cartes. Tous ont le contact très facile et, même si nous ne parlons pas la langue, nos enfants sont, une fois de plus, un passeport inestimable. Mais la curiosité du village vient en effet de ses tunnels défensifs, creusés à 26m sous terre, longs de 1500m et construits sur 3 niveaux à l’époque des Sui pour se défendre d’une éventuelle attaque des Tang.

Autre point d’intérêt de la région : la résidence de la famille Wang, magnifique château de 123 cours, datant de la dynastie Qing. Mais il faut aussi faire un tour par Qixian Gucheng, à 22km au nord de Píngyáo. Le vieux quartier de la ville est protégé depuis 2010. Lui non plus semble ne pas avoir bougé depuis des siecles, avec ses vénérables demeures et ses marchands de rues traditionnels, comme le cordonnier, la mercière et le coiffeur qui officient ainsi sur le trottoir, à l’ombre des avant-toits des riches façades de cet ancien bourg prospère situé sur la route du thé, entre la Russie et la Mongolie. Au carrefour, on s’attendrait à voir passer un palanquin …

 

Chine - Pingyao

[img src=http://www.globe-reveur.com/wp-content/flagallery/chine-pingyao/thumbs/thumbs_dsc_0226r2.jpg]Pingyao
L'arrivé en train, à l'aube, à Taiyuan, dévoile de haute barres d'immeubles où s'entassent les paysans venus en masse trouver du travail en ville.
[img src=http://www.globe-reveur.com/wp-content/flagallery/chine-pingyao/thumbs/thumbs_dsc_0231r.jpg]Pingyao
Hide Hotel
[img src=http://www.globe-reveur.com/wp-content/flagallery/chine-pingyao/thumbs/thumbs_dsc_0245r.jpg]Pingyao
Hide Hotel
[img src=http://www.globe-reveur.com/wp-content/flagallery/chine-pingyao/thumbs/thumbs_dsc_0249r.jpg]
Hide Hotel
[img src=http://www.globe-reveur.com/wp-content/flagallery/chine-pingyao/thumbs/thumbs_dsc_0253r.jpg]
Hide Hotel
[img src=http://www.globe-reveur.com/wp-content/flagallery/chine-pingyao/thumbs/thumbs_dsc_0255r.jpg]
Hide Hotel
[img src=http://www.globe-reveur.com/wp-content/flagallery/chine-pingyao/thumbs/thumbs_dsc_0257r.jpg]
Hide Hotel
[img src=http://www.globe-reveur.com/wp-content/flagallery/chine-pingyao/thumbs/thumbs_dsc_0258r.jpg]
Hide Hotel
[img src=http://www.globe-reveur.com/wp-content/flagallery/chine-pingyao/thumbs/thumbs_dsc_0269r.jpg]
Hide Hotel
[img src=http://www.globe-reveur.com/wp-content/flagallery/chine-pingyao/thumbs/thumbs_dsc_0272r.jpg]
Hide Hotel
[img src=http://www.globe-reveur.com/wp-content/flagallery/chine-pingyao/thumbs/thumbs_dsc_0296r.jpg]
Hide Hotel
[img src=http://www.globe-reveur.com/wp-content/flagallery/chine-pingyao/thumbs/thumbs_dsc_0303r.jpg]
dans les rues de Pingyao
[img src=http://www.globe-reveur.com/wp-content/flagallery/chine-pingyao/thumbs/thumbs_dsc_0309r.jpg]
dans les rues de Pingyao
[img src=http://www.globe-reveur.com/wp-content/flagallery/chine-pingyao/thumbs/thumbs_dsc_0311r.jpg]
dans les rues de Pingyao
[img src=http://www.globe-reveur.com/wp-content/flagallery/chine-pingyao/thumbs/thumbs_dsc_0320r.jpg]
acupuncteur
[img src=http://www.globe-reveur.com/wp-content/flagallery/chine-pingyao/thumbs/thumbs_dsc_0335r.jpg]
dans les rues de Pingyao
[img src=http://www.globe-reveur.com/wp-content/flagallery/chine-pingyao/thumbs/thumbs_dsc_0342r.jpg]
dans les rues de Pingyao
[img src=http://www.globe-reveur.com/wp-content/flagallery/chine-pingyao/thumbs/thumbs_dsc_0347r.jpg]
reconstitution à la banque Richengchang
[img src=http://www.globe-reveur.com/wp-content/flagallery/chine-pingyao/thumbs/thumbs_dsc_0355r.jpg]
reconstitution à la banque Richengchang
[img src=http://www.globe-reveur.com/wp-content/flagallery/chine-pingyao/thumbs/thumbs_dsc_0369r.jpg]
reconstitution du mobilier de la banque Richengchang
[img src=http://www.globe-reveur.com/wp-content/flagallery/chine-pingyao/thumbs/thumbs_dsc_0376r.jpg]
reconstitution du mobilier de la banque Richengchang
[img src=http://www.globe-reveur.com/wp-content/flagallery/chine-pingyao/thumbs/thumbs_dsc_0383r.jpg]
reconstitution à la banque Richengchang
[img src=http://www.globe-reveur.com/wp-content/flagallery/chine-pingyao/thumbs/thumbs_dsc_0386r.jpg]
reconstitution à la banque Richengchang
[img src=http://www.globe-reveur.com/wp-content/flagallery/chine-pingyao/thumbs/thumbs_dsc_0404r.jpg]
caligraphe de rue
[img src=http://www.globe-reveur.com/wp-content/flagallery/chine-pingyao/thumbs/thumbs_dsc_0415r.jpg]
reconstitution du mobilier de la banque Richengchang
[img src=http://www.globe-reveur.com/wp-content/flagallery/chine-pingyao/thumbs/thumbs_dsc_0432r.jpg]
dans un des temples
[img src=http://www.globe-reveur.com/wp-content/flagallery/chine-pingyao/thumbs/thumbs_dsc_0433r.jpg]
[img src=http://www.globe-reveur.com/wp-content/flagallery/chine-pingyao/thumbs/thumbs_dsc_0436r.jpg]
[img src=http://www.globe-reveur.com/wp-content/flagallery/chine-pingyao/thumbs/thumbs_dsc_0455r.jpg]
reconstitution d'un procès - procession de rue
[img src=http://www.globe-reveur.com/wp-content/flagallery/chine-pingyao/thumbs/thumbs_dsc_0459r.jpg]
reconstitution d'un procès - procession de rue
[img src=http://www.globe-reveur.com/wp-content/flagallery/chine-pingyao/thumbs/thumbs_dsc_0471r.jpg]
chat sur les toits
[img src=http://www.globe-reveur.com/wp-content/flagallery/chine-pingyao/thumbs/thumbs_dsc_0479r3.jpg]
un peu de nature préservée
[img src=http://www.globe-reveur.com/wp-content/flagallery/chine-pingyao/thumbs/thumbs_dsc_0483r.jpg]
fourmilière
[img src=http://www.globe-reveur.com/wp-content/flagallery/chine-pingyao/thumbs/thumbs_dsc_0495r.jpg]
[img src=http://www.globe-reveur.com/wp-content/flagallery/chine-pingyao/thumbs/thumbs_dsc_0508r.jpg]
survivance
[img src=http://www.globe-reveur.com/wp-content/flagallery/chine-pingyao/thumbs/thumbs_dsc_0511r.jpg]
[img src=http://www.globe-reveur.com/wp-content/flagallery/chine-pingyao/thumbs/thumbs_dsc_0515r.jpg]
[img src=http://www.globe-reveur.com/wp-content/flagallery/chine-pingyao/thumbs/thumbs_dsc_0527.jpg]
fabrication d'une sorte de nougat
[img src=http://www.globe-reveur.com/wp-content/flagallery/chine-pingyao/thumbs/thumbs_dsc_0536.jpg]
angry birds
[img src=http://www.globe-reveur.com/wp-content/flagallery/chine-pingyao/thumbs/thumbs_dsc_0537.jpg]
[img src=http://www.globe-reveur.com/wp-content/flagallery/chine-pingyao/thumbs/thumbs_dsc_0539.jpg]
[img src=http://www.globe-reveur.com/wp-content/flagallery/chine-pingyao/thumbs/thumbs_dsc_0541r.jpg]
boutique de lampe
[img src=http://www.globe-reveur.com/wp-content/flagallery/chine-pingyao/thumbs/thumbs_dsc_0544r.jpg]
pagode dans un temple
[img src=http://www.globe-reveur.com/wp-content/flagallery/chine-pingyao/thumbs/thumbs_dsc_0550r.jpg]
[img src=http://www.globe-reveur.com/wp-content/flagallery/chine-pingyao/thumbs/thumbs_dsc_0552r.jpg]
[img src=http://www.globe-reveur.com/wp-content/flagallery/chine-pingyao/thumbs/thumbs_dsc_0560.jpg]
[img src=http://www.globe-reveur.com/wp-content/flagallery/chine-pingyao/thumbs/thumbs_dsc_0571.jpg]
[img src=http://www.globe-reveur.com/wp-content/flagallery/chine-pingyao/thumbs/thumbs_dsc_0577.jpg]
[img src=http://www.globe-reveur.com/wp-content/flagallery/chine-pingyao/thumbs/thumbs_dsc_0582r.jpg]
[img src=http://www.globe-reveur.com/wp-content/flagallery/chine-pingyao/thumbs/thumbs_dsc_0585.jpg]
[img src=http://www.globe-reveur.com/wp-content/flagallery/chine-pingyao/thumbs/thumbs_dsc_0595.jpg]
[img src=http://www.globe-reveur.com/wp-content/flagallery/chine-pingyao/thumbs/thumbs_dsc_0645r.jpg]
[img src=http://www.globe-reveur.com/wp-content/flagallery/chine-pingyao/thumbs/thumbs_dsc_0647.jpg]
[img src=http://www.globe-reveur.com/wp-content/flagallery/chine-pingyao/thumbs/thumbs_dsc_0655r.jpg]
[img src=http://www.globe-reveur.com/wp-content/flagallery/chine-pingyao/thumbs/thumbs_dsc_0662r.jpg]
[img src=http://www.globe-reveur.com/wp-content/flagallery/chine-pingyao/thumbs/thumbs_dsc_0665r.jpg]
[img src=http://www.globe-reveur.com/wp-content/flagallery/chine-pingyao/thumbs/thumbs_dsc_0666.jpg]
[img src=http://www.globe-reveur.com/wp-content/flagallery/chine-pingyao/thumbs/thumbs_dsc_0670r.jpg]
[img src=http://www.globe-reveur.com/wp-content/flagallery/chine-pingyao/thumbs/thumbs_dsc_0677r.jpg]
[img src=http://www.globe-reveur.com/wp-content/flagallery/chine-pingyao/thumbs/thumbs_dsc_0722.jpg]
[img src=http://www.globe-reveur.com/wp-content/flagallery/chine-pingyao/thumbs/thumbs_dsc_0736.jpg]
[img src=http://www.globe-reveur.com/wp-content/flagallery/chine-pingyao/thumbs/thumbs_dsc_0746.jpg]
[img src=http://www.globe-reveur.com/wp-content/flagallery/chine-pingyao/thumbs/thumbs_dsc_0753r_nb.jpg]
[img src=http://www.globe-reveur.com/wp-content/flagallery/chine-pingyao/thumbs/thumbs_dsc_0758.jpg]
[img src=http://www.globe-reveur.com/wp-content/flagallery/chine-pingyao/thumbs/thumbs_dsc_0780.jpg]
[img src=http://www.globe-reveur.com/wp-content/flagallery/chine-pingyao/thumbs/thumbs_dsc_0787.jpg]
[img src=http://www.globe-reveur.com/wp-content/flagallery/chine-pingyao/thumbs/thumbs_dsc_0800.jpg]
[img src=http://www.globe-reveur.com/wp-content/flagallery/chine-pingyao/thumbs/thumbs_dsc_0854r_nb.jpg]
[img src=http://www.globe-reveur.com/wp-content/flagallery/chine-pingyao/thumbs/thumbs_dsc_0865r.jpg]
[img src=http://www.globe-reveur.com/wp-content/flagallery/chine-pingyao/thumbs/thumbs_dsc_0878.jpg]
[img src=http://www.globe-reveur.com/wp-content/flagallery/chine-pingyao/thumbs/thumbs_dsc_0882.jpg]
[img src=http://www.globe-reveur.com/wp-content/flagallery/chine-pingyao/thumbs/thumbs_dsc_0890r.jpg]
[img src=http://www.globe-reveur.com/wp-content/flagallery/chine-pingyao/thumbs/thumbs_dsc_0927.jpg]
[img src=http://www.globe-reveur.com/wp-content/flagallery/chine-pingyao/thumbs/thumbs_dsc_0931r.jpg]
[img src=http://www.globe-reveur.com/wp-content/flagallery/chine-pingyao/thumbs/thumbs_dsc_0936.jpg]
[img src=http://www.globe-reveur.com/wp-content/flagallery/chine-pingyao/thumbs/thumbs_dsc_0939.jpg]
[img src=http://www.globe-reveur.com/wp-content/flagallery/chine-pingyao/thumbs/thumbs_dsc_0952.jpg]
[img src=http://www.globe-reveur.com/wp-content/flagallery/chine-pingyao/thumbs/thumbs_dsc_0961.jpg]
[img src=http://www.globe-reveur.com/wp-content/flagallery/chine-pingyao/thumbs/thumbs_dsc_0973r.jpg]
[img src=http://www.globe-reveur.com/wp-content/flagallery/chine-pingyao/thumbs/thumbs_dsc_0975.jpg]
[img src=http://www.globe-reveur.com/wp-content/flagallery/chine-pingyao/thumbs/thumbs_dsc_0981.jpg]
[img src=http://www.globe-reveur.com/wp-content/flagallery/chine-pingyao/thumbs/thumbs_dsc_0991r_nb.jpg]
[img src=http://www.globe-reveur.com/wp-content/flagallery/chine-pingyao/thumbs/thumbs_dsc_0993r_nb.jpg]
[img src=http://www.globe-reveur.com/wp-content/flagallery/chine-pingyao/thumbs/thumbs_dsc_1000rnb.jpg]
[img src=http://www.globe-reveur.com/wp-content/flagallery/chine-pingyao/thumbs/thumbs_dsc_1001.jpg]
[img src=http://www.globe-reveur.com/wp-content/flagallery/chine-pingyao/thumbs/thumbs_dsc_1042r_nb.jpg]
[img src=http://www.globe-reveur.com/wp-content/flagallery/chine-pingyao/thumbs/thumbs_dsc_1049r_nb.jpg]
[img src=http://www.globe-reveur.com/wp-content/flagallery/chine-pingyao/thumbs/thumbs_dsc_1117r.jpg]
[img src=http://www.globe-reveur.com/wp-content/flagallery/chine-pingyao/thumbs/thumbs_dsc_1129r.jpg]
[img src=http://www.globe-reveur.com/wp-content/flagallery/chine-pingyao/thumbs/thumbs_dsc_1149.jpg]
[img src=http://www.globe-reveur.com/wp-content/flagallery/chine-pingyao/thumbs/thumbs_dsc_1153r.jpg]
[img src=http://www.globe-reveur.com/wp-content/flagallery/chine-pingyao/thumbs/thumbs_dsc_1165.jpg]
[img src=http://www.globe-reveur.com/wp-content/flagallery/chine-pingyao/thumbs/thumbs_dsc_1227.jpg]
[img src=http://www.globe-reveur.com/wp-content/flagallery/chine-pingyao/thumbs/thumbs_dsc_1262r.jpg]
[img src=http://www.globe-reveur.com/wp-content/flagallery/chine-pingyao/thumbs/thumbs_dsc_1297r.jpg]
[img src=http://www.globe-reveur.com/wp-content/flagallery/chine-pingyao/thumbs/thumbs_dsc_1298r.jpg]
[img src=http://www.globe-reveur.com/wp-content/flagallery/chine-pingyao/thumbs/thumbs_dsc_1305r_nb.jpg]
[img src=http://www.globe-reveur.com/wp-content/flagallery/chine-pingyao/thumbs/thumbs_dsc_1313r_nb.jpg]
[img src=http://www.globe-reveur.com/wp-content/flagallery/chine-pingyao/thumbs/thumbs_dsc_1315r_nb.jpg]
[img src=http://www.globe-reveur.com/wp-content/flagallery/chine-pingyao/thumbs/thumbs_dsc_1317r.jpg]
[img src=http://www.globe-reveur.com/wp-content/flagallery/chine-pingyao/thumbs/thumbs_dsc_1319r.jpg]
[img src=http://www.globe-reveur.com/wp-content/flagallery/chine-pingyao/thumbs/thumbs_dsc_1362r.jpg]
[img src=http://www.globe-reveur.com/wp-content/flagallery/chine-pingyao/thumbs/thumbs_dsc_1366r.jpg]
[img src=http://www.globe-reveur.com/wp-content/flagallery/chine-pingyao/thumbs/thumbs_dsc_1374r.jpg]
[img src=http://www.globe-reveur.com/wp-content/flagallery/chine-pingyao/thumbs/thumbs_dsc_1394r.jpg]
[img src=http://www.globe-reveur.com/wp-content/flagallery/chine-pingyao/thumbs/thumbs_dsc_1395r.jpg]
[img src=http://www.globe-reveur.com/wp-content/flagallery/chine-pingyao/thumbs/thumbs_dsc_1397r.jpg]
[img src=http://www.globe-reveur.com/wp-content/flagallery/chine-pingyao/thumbs/thumbs_dsc_1407.jpg]
[img src=http://www.globe-reveur.com/wp-content/flagallery/chine-pingyao/thumbs/thumbs_dsc_1454.jpg]
[img src=http://www.globe-reveur.com/wp-content/flagallery/chine-pingyao/thumbs/thumbs_dsc_1461.jpg]
[img src=http://www.globe-reveur.com/wp-content/flagallery/chine-pingyao/thumbs/thumbs_dsc_1473.jpg]
[img src=http://www.globe-reveur.com/wp-content/flagallery/chine-pingyao/thumbs/thumbs_dsc_1474.jpg]
[img src=http://www.globe-reveur.com/wp-content/flagallery/chine-pingyao/thumbs/thumbs_dsc_1491.jpg]
[img src=http://www.globe-reveur.com/wp-content/flagallery/chine-pingyao/thumbs/thumbs_dsc_1493.jpg]
[img src=http://www.globe-reveur.com/wp-content/flagallery/chine-pingyao/thumbs/thumbs_dsc_1516r.jpg]
[img src=http://www.globe-reveur.com/wp-content/flagallery/chine-pingyao/thumbs/thumbs_dsc_1541.jpg]
[img src=http://www.globe-reveur.com/wp-content/flagallery/chine-pingyao/thumbs/thumbs_dsc_1549.jpg]
[img src=http://www.globe-reveur.com/wp-content/flagallery/chine-pingyao/thumbs/thumbs_dsc_1563r.jpg]
[img src=http://www.globe-reveur.com/wp-content/flagallery/chine-pingyao/thumbs/thumbs_dsc_1568r.jpg]
[img src=http://www.globe-reveur.com/wp-content/flagallery/chine-pingyao/thumbs/thumbs_dsc_1576r.jpg]
[img src=http://www.globe-reveur.com/wp-content/flagallery/chine-pingyao/thumbs/thumbs_dsc_1582r.jpg]
[img src=http://www.globe-reveur.com/wp-content/flagallery/chine-pingyao/thumbs/thumbs_dsc_1592.jpg]
[img src=http://www.globe-reveur.com/wp-content/flagallery/chine-pingyao/thumbs/thumbs_dsc_1610r.jpg]
[img src=http://www.globe-reveur.com/wp-content/flagallery/chine-pingyao/thumbs/thumbs_dsc_1614r.jpg]
[img src=http://www.globe-reveur.com/wp-content/flagallery/chine-pingyao/thumbs/thumbs_dsc_1620.jpg]
[img src=http://www.globe-reveur.com/wp-content/flagallery/chine-pingyao/thumbs/thumbs_dsc_1625r_nb.jpg]
[img src=http://www.globe-reveur.com/wp-content/flagallery/chine-pingyao/thumbs/thumbs_dsc_1629r_nb.jpg]
[img src=http://www.globe-reveur.com/wp-content/flagallery/chine-pingyao/thumbs/thumbs_dsc_1631r_nb.jpg]
[img src=http://www.globe-reveur.com/wp-content/flagallery/chine-pingyao/thumbs/thumbs_dsc_1641r_nb.jpg]
[img src=http://www.globe-reveur.com/wp-content/flagallery/chine-pingyao/thumbs/thumbs_dsc_1649r_nb.jpg]
[img src=http://www.globe-reveur.com/wp-content/flagallery/chine-pingyao/thumbs/thumbs_dsc_1655r_nb.jpg]
[img src=http://www.globe-reveur.com/wp-content/flagallery/chine-pingyao/thumbs/thumbs_dsc_1659r.jpg]
[img src=http://www.globe-reveur.com/wp-content/flagallery/chine-pingyao/thumbs/thumbs_dsc_1678.jpg]
[img src=http://www.globe-reveur.com/wp-content/flagallery/chine-pingyao/thumbs/thumbs_dsc_1689r.jpg]
[img src=http://www.globe-reveur.com/wp-content/flagallery/chine-pingyao/thumbs/thumbs_dsc_1712.jpg]
[img src=http://www.globe-reveur.com/wp-content/flagallery/chine-pingyao/thumbs/thumbs_dsc_1723.jpg]

 

étape précédente étape suivante